La consommation de sucres au Canada

La quantité de sucres consommée par les Canadiens est source de préoccupations. Il importe de se pencher sur les sources de données canadiennes concernant notre consommation actuelle.

  • Apports estimés de sucres totaux, libres et ajoutés — Extraits des données des enquêtes sur la nutrition. Les données sur l’apport alimentaire de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2015 indiquent qu’en moyenne, 18,8 % de l’apport énergétique des adultes canadiens provient des sucres totaux, 9,9 % des sucres libres et 8,6 % des sucres ajoutés.
  • Les tendances en matière de disponibilité des sucres ajoutés sur le marché. Les données de disponibilité de Statistique Canada indiquent que la quantité de sucres ajoutés disponibles sur le marché est en déclin depuis les 20 dernières années.
  • Comparaison des données relatives à la consommation de sucres au Canada par rapport à celle des É.-U. La quantité de sucres ajoutés disponibles au Canada est inférieure d’environ un tiers par rapport à celle aux É.-U.

Apports estimés de sucres totaux, libres, et ajoutés des données de l'Enquête sur la nutrition

La meilleure estimation de la consommation réelle d’aliments provient des données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESSC). Il s’agit d’une observation objective de la consommation de nourriture basée sur une collection d’enquêtes autodéclarées portant sur la nutrition en utilisant un rappel alimentaire de 24 heures.

L’ESSC la plus récente a été menée en 2015 et les données de 11 787 adultes canadiens qui étaient représentatifs de la totalité de la population adulte démontraient que l’apport moyen de sucres totaux était de 86,9 g/jour (18,8 % de l’énergie), 47,5 g/jour (9,9 % de l’énergie) pour les sucres libres et de 41,7 g/jour (8,6 % d’énergie) pour les sucres ajoutés (1).

Comparaisons entre l'ESSC de 2015 et celle de 2004

Dans l’ESSC précédente menée en 2004, l’apport de sucres totaux représentait une moyenne quotidienne de 20,0 % de l’énergie chez les adultes; chez ces personnes, 11,4 % de l’énergie provenait des sucres libres et 9,9 % des sucres ajoutés (2). Cependant, il faut noter que les différences dans les données démographiques (p. ex. population plus âgée), les méthodes utilisées pour l’enquête, mais aussi les sous-déclarations entre l’ESSC de 2004 et de 2015 pourraient avoir influencé ces observations (3).

Apport nutritionnel des différents niveaux d'apports en sucres totaux

Les données ont été analysées plus en détail dans cinq quintiles distribués uniformément (Q1-Q5) basés sur l’apport de sucres totaux en tant que % d’énergie. Les adultes canadiens ayant un apport modéré de sucres totaux (18,3 % de l’énergie, Q3) avaient un apport plus important de fibres alimentaires et de micronutriments clés comme le calcium, la vitamine D et le potassium par rapport aux personnes ayant un apport élevé (33,3 % de l’énergie, Q5) et un faible apport (7,9 % de l’énergie, Q1) de sucres.

La relation s’inverse entre l’apport en sucres totaux et l’apport en gras total en tant que % de l’énergie, tous quintiles confondus; ceci correspond au phénomène du « balancier sucre-graisse ». Cette relation réciproque a également été observée pour les graisses saturées en tant que % de l’énergie.

Catégories alimentaires principales dans les différents niveaux d'apports de sucres totaux

Les adultes canadiens ayant un apport modéré de sucres totaux (Q3) ont consommé des quantités modérées de nombreux aliments et boissons contenant du sucre, comme les boissons aux fruits, les boissons gazeuses et les sucres et les confiseries, par rapport aux quantités plus élevées dans le Q5. Les apports des fruits et des jus de fruits dans le Q3 étaient plus élevés que ceux du Q1 mais moins élevés que ceux du Q5. Aucune différence n’a été notée entre les quintiles dans les sources importantes de glucides comme les pains complets, les pains blancs, les céréales complètes et les céréales pour le petit-déjeuner à teneur élevée en fibres.

Apport de sucres chez les enfants et les adolescents en 2015

Les analyses continues évaluent l’apport en sucres par rapport aux apports en macro- et micronutriments chez les enfants et les adolescents canadiens, ainsi que la qualité de l’alimentation dans les différents niveaux de l’apport en sucres en utilisant la même base de données de l’ESSC de 2015.


Tendances concernant la disponibilité des sucres ajoutés sur le marché

Les données sur la disponibilité alimentaire de Statistique Canada sont reportées chaque année. Les données de disponibilité concernant les sucres représentent la quantité de sucres ajoutés disponibles sur le marché. Elles peuvent être utilisées comme indicateur supplétif pour estimer les tendances de consommation par habitant de sucres ajoutés au Canada (2).

Bien que de nombreux articles dans la presse suggèrent une augmentation de l’apport de sucres ajoutés au Canada, les données de Statistique Canada indiquent que la consommation estimée de sucres ajoutés par habitant au pays était de 10,3 % de l’énergie en 2019. Ces données reflètent une tendance à la baisse continue sur le long terme, avec une réduction de 14 % par habitant (basé sur le % d’énergie) au cours des 20 dernières années. Cela signifie que la quantité de sucres ajoutés proposés à la vente diminue et implique également une tendance similaire au déclin en matière de consommation de sucres ajoutés au Canada.

Data source: Statistics Canada, CANSIM. Adjusted for waste using updated USDA Loss-Adjusted Food Availability  (http://www.ers.usda.gov/data-products/food-availability-(per-capita)-data-system/.aspx#26705) . Includes refined sugar, maple sugar, honey and sugars in soft drinks. Note: Variability in sugars and syrups reflects substitution with high fructose corn syrup in soft drinks so total sugars, syrups and soft drinks is an overestimate in some years. Sugars in soft drinks is an overestimate as soft drink data includes non-caloric soft drinks.

Ces données comprennent les ajustements effectués pour prendre en compte le gaspillage et les pertes alimentaires. Cela se produit à toutes les étapes de la chaîne de distribution alimentaire et comprend les déversements accidentels, la détérioration ou le rejet d’aliments au niveau des ventes au détail et des consommateurs. Un rapport de 2015 d’Agriculture et agroalimentaire Canada indiquait que le gaspillage alimentaire moyen se monte à environ 31 % dans toutes les catégories alimentaires (3). Les niveaux de gaspillage pour les sucres ajoutés et les sirops sont plus élevés que cette moyenne et se situent à environ 41 %. 


Comparaison de la consommation de sucres au Canada par rapport aux É.U. - données de l'Enquête sur la nutrition 

Source des données : Statistique Canada, CANSIM. Données ajustées pour tenir compte des pertes en utilisant le USDA Loss-Adjusted Food Availability /  « Disponibilité des aliments ajustée en fonction des pertes ». États-Unis, édulcorants caloriques : disponibilité par personne ajustée pour tenir compte des pertes.

Les articles des médias citent souvent les statistiques concernant la consommation américaine de sucres. Cependant nos habitudes alimentaires sont souvent différentes de celles de nos voisins, et cette différence concerne aussi les apports en sucres. Les comparaisons des enquêtes sur la consommation de 2015 indiquent que les adultes canadiens consomment et boivent environ un tiers de moins (4-9) de sucres provenant des aliments et des boissons que les Américains. Une grande partie de cette différence peut s’expliquer par le fait que la consommation de boissons gazeuses au Canada est moitié moindre que celle aux É.-U. (6, 7).  

     
par personne par jour 

(ECSS 2015)

(NHANES 2015-16)

Calories totales

1,890 calories 2,105 calories

Sucres totaux (grammes) - naturels et ajoutés

89 g 106 g
Sucres totaux (% énergie) - naturels et ajoutés 18.8% 20.1%

Sucres ajoutés (grammes)

42 g 67 g

Sucres ajoutés (calories)

168 calories 267 calories

Sucres ajoutés (% calories)

8,9 % 12,7 %
^ESSC 2015 : 19 ans et plus; NHANES 2015-16 : 20 ans et plus. 

 

Pour plus d'informations, les ressources supplémentaires incluent :
Les nouvelles récentes incluent : 
Références
  1. Langlois K, Garriguet D. Changement dans la consommation de sucres totaux chez les enfants et les adultes canadiens. Statistique Canada. Health Reports. January 2019.
  2. Langlois K, Garriguet D. Sugar consumption among Canadians of all ages. Statistics Canada Health Reports. September 2011.
  3. Brisbois TD, et al. Estimated intakes and sources of total and added sugars in the Canadian diet. Nutrients 2014;6(5):1899-1912. 
  4. Statistics Canada CANSIM Table 002-0011. Food Available in Canada. 
  5. Welsh JA, Sharma AJ, Grellinger L, Vos MB. Consumption of added sugars is decreasing in the United States. Am J Clin Nutr. 2011;94:726-734.