Le diabète de type 2 se produit lorsque le corps ne peut pas utiliser correctement l'insuline libérée ou ne produit pas suffisamment d'insuline.

  • Facteurs de risque du diabète de type 2.  Diabetes Canada déclare que les facteurs de risque principaux du diabète de type 2 comprennent les antécédents familiaux, l’ethnicité, l’âge, l’obésité, un mauvais régime alimentaire, l’inactivité physique et l’hypertension artérielle.
  • Les sucres ajoutés et le diabète de type 2. Les dernières méta-analyses indiquent que la consommation de sucres, de sucres ajoutés ou de sucres totaux n’augmente pas le risque de ce type de diabète. Les études épidémiologiques suggèrent que la consommation de grandes quantités de boissons sucrées est associée à un risque plus élevé de diabète de type 2; cependant, la consommation importante de boissons sucrées est associée à un apport calorique excessif et une combinaison de style de vie malsain.
  • Les sucres et les glucides dans les régimes alimentaires des personnes atteintes de diabète de type 2. Les Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète affirment que les personnes atteintes du diabète de type 2 peuvent consommer jusqu’à 10 % de leur apport énergétique quotidien sous forme de sucres libres et devraient choisir plus souvent des aliments à faible et moyen indice glycémique.

Facteurs de risque du diabète de type 2

Plusieurs facteurs augmentent le risque de développer un diabète de type 2 (1, 2). Diabetes Canada identifie les facteurs de risque suivants :

  • La génétique — p. ex. un parent, un frère ou une sœur atteints de diabète.
  • Certaines ethnicités — p. ex. origine autochtone, hispanique, sud-est asiatique, asiatique ou africaine.
  • L’obésité/la surcharge pondérale.
  • Des complications de santé — p. ex. intolérance au glucose, hypertension artérielle, taux de cholestérol élevé ou autres graisses dans le sang.
  • Certaines maladies diagnostiquées — p. ex. syndrome de Stein-Leventhal, troubles psychiatriques, apnée obstructive du sommeil. 

Les recherches suggèrent que le facteur de risque le plus important de diabète de type 2 est l’obésité qui découle de la consommation excessive de calories, par rapport à la quantité requise au quotidien pour le fonctionnement normal du corps, les mouvements et l’activité physique (2).

Les sucres ajoutés et le diabète de type 2

La consommation de sucre entraîne-t-elle l’apparition du diabète? Les preuves récentes provenant des méta-analyses indiquent que la consommation de sucre, de sucres ajoutés ou de sucres totaux n’augmentait pas le risque de diabète de type 2 (3, 4). Au lieu de cela, les preuves actuelles suggèrent que toute association entre les sucres et le diabète de type 2 est rendue possible grâce à la contribution des calories provenant des sucres, ce qui peut entraîner la prise de poids s’ils sont consommés de manière excessive. Dans les études où les sucres sont échangés de manière isocalorique contre d’autres sources de glucides, on n’observe aucune différence entre les deux sources de calories (4). Cependant, dans les études où les sucres contribuent à l’excès de calories dans le régime alimentaire, la prise de poids est observée, ce qui pourrait contribuer à un risque plus élevé de diabète de type 2.

Les études épidémiologiques ont démontré un risque plus élevé de diabète de type 2 en consommant plus de boissons sucrées (5, 6). Cependant, le régime alimentaire et les styles de vie qui se caractérisent par une consommation élevée de boissons sucrées (p. ex. apports énergétiques plus élevés, régimes à teneur plus élevée en graisses et sodium et manque d’activité physique) suggèrent que l’association dépend du style de vie malsain et des habitudes alimentaires, plutôt que des sucres totaux, des sucres contenant du fructose ou du sucrose en particulier.

Éviter la consommation excessive de calories, toutes sources confondues, y compris des sucres, peut aider à contrôler la prise de poids — un facteur de risque de diabète.

Les sucres et les glucides dans les régimes alimentaires des personnes atteintes de diabète de type 2

Pour les personnes atteintes de diabète de type 2,  Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines (7) recommande les lignes directrices suivantes concernant les sucres et/ou les glucides dans les aliments :

  1. Les sucres peuvent être consommés en modération par les personnes atteintes de diabète. En plus des sucres naturels dans les fruits, légumes et produits laitiers, les sucres ajoutés aux aliments peuvent être substitués par d’autres glucides jusqu’à 10 % de la quantité totale de calories quotidiennes.
  2. Les personnes atteintes de diabète doivent choisir des aliments à faible et moyen indice glycémique (IG) plutôt que des aliments ayant un IG élevé.

L’IG est un outil permettant de mesurer la réponse glycémique du corps à l’égard de la consommation d’aliments contenant des glucides. L’IG utilise un système de numérotation pour étiqueter les aliments : « IG faible » (moins de 55); « IG moyen » (entre 55 et 70); ou « IG élevé » (plus de 70). Les aliments à IG élevé donnent lieu à une augmentation plus rapide de la glycémie par rapport aux aliments à IG faible.

Il est toutefois important de noter que le système d’IG a certaines limites, notamment :

  • L’IG d’un aliment peut changer lorsqu’il est consommé avec d’autres aliments dans le cadre d’un repas ou d’une collation;
  • Les aliments à IG élevé peuvent aussi s’inscrire dans un régime alimentaire sain. Par exemple, les navets, les courges d’hiver et les rutabagas ont un IG élevé, mais sont également riches en fibres, vitamines et minéraux.
  • L’IG d’un aliment peut varier selon la manière dont il est transformé ou là où il a été cultivé. Par exemple, l’IG du riz converti est peu élevé; le riz basmati a un IG moyen et l’IG du riz à grain court est élevé, comme indiqué dans le tableau ci-dessous.

Indice Glycemique de divers aliments

  Faible IG (<55) IG moyen (55-70) IG élevé (>70)

Grains et amidons

Toutes les céréales vous donnent de l'énergie, des vitamines et des minéraux. Les céréales de grains entiers et de son vous donnent aussi des fibres. 
Céréales All BranMC, avoine épointée, son d'avoine Shredded WheatMC, gruau rapide Rice KrispiesMC, Corn FlakesMC, Bran FlakesMC, CheeriosMC, avoine instantanée
Pains Pains de blé entier moulu à la pierre, pain de grains mélanges / à 12 grains, pumpernickel Pain de blé entier, seigle, pain au levain Pain blanc, bagel blanc, petit pain empereur
Grains/Pâtes Pâtes (cuites al dente), Riz étuvé ou précuit Riz Basmati, riz brun, couscous Riz instantanée

Fruits et légumes

Les légumes ayant un IG élevé, comme le panais, le rutabaga et la courge d'hiver sont aussi de riches sources de vitamines, de minéraux, et de fibres. 
Légumes avec féculent Patates douces, petit pois, yam Carottes crues, pomme de terre au four avec la peau, patates nouvelles, maïs Pomme de terre au four sans la peau, pomme de terre en purée, panais, rutabaga, courge d'hiver
Fruits et jus de fruit Pomme, orange, fraises, pêche, cerises, raisins, jus de pomme, jus d'orange, jus de pamplemousse Banane, raisins secs, abricots, jus de raisins, cocktail de canneberges Melon d'eau, dates sèches

Produits latiers

Les produits latiers nous fournissent les minéraux importants pour que les os soient sains, dont le calcium, le phosphore et le magnésium. 
  Lait, yogourt nature, yogourt sucré, lait au chocolat Lait concentré sucré  

Légumineuses

Les légumineuses, y compris les haricots et les lentilles, sont une excellente source de protéines et de fibres. 
  Lentilles, haricots rouges, pois chiches, fèves au lard    

Édulcorants

Il est faux de croire que la cassonade et le miel sont «plus sains» que le sucre blanc (saccharose). Tous les sucres sont faits principalement de glucides et contiennent la même quantité de calories. 
  Fructose Sucre de table (saccharose), cassonade, miel Glucose (GI = 100)

Source: International table of glycemic index and glycemic load values: Am J Clin Nutr 2002;76:5-56

Pour plus d’informations, les ressources supplémentaires incluent :

Articles de nouvelles récentes comprennent :

Références

  1. Diabetes Canada. 2018 Clinical Practice Guidelines. Screening for Diabetes in Adults.
  2. Diabetes Canada. 2018 Clinical Practice Guidelines. Reducing the Risk of Developing Diabetes.
  3. Tsilas SC et al., Relation of total sugars, fructose and sucrose with incident type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis of prospective cohort studies. CMAJ. 2017;189:E711-20.
  4. Rippe JM et al. Added sugars and risk factors for obesity, diabetes and heart disease. Int J Obes (Lond). 2016 Mar;40 Suppl 1:S22-7.
  5. Imamura F, et al. Consumption of sugar-sweetened beverages, artificially sweetened beverages, and fruit juice and incidence of type 2 diabetes: systematic review, meta-analysis, and estimation of population attributable fraction. Br J Sports Med 2016;50:496–504.
  6. Lean ME, Te Morenga L.. Sugar and Type 2 Diabetes. Br Med Bull. 2016 Dec;120(1):43-53.
  7. Diabetes Canada. 2018 Clinical Practice Guidelines. Nutrition Therapy.