L’industrie canadienne du sucre est internationalement unique dans le sens où elle ne dépend pas de subsides gouvernementaux. Basant ses prix sur les marchés mondiaux du sucre brut, elle vend du sucre à des prix qui sont parmi les plus bas au monde.

Depuis sa création, l’industrie canadienne du sucre fonctionne en vertu d’une politique de marché ouvert qui se base sur les principes du libre-échange. En alignant étroitement les prix du sucre avec les prix du sucre brut sur les marchés mondiaux, les raffineurs canadiens ont réussi à commercialiser leur sucre raffiné à des prix bien inférieurs à ceux de presque toutes les autres nations industrialisées.

Dans la plupart des autres pays, l’intervention du gouvernement soutient les prix du sucre à des niveaux artificiellement élevés et les importations sont restreintes. Bien que ces politiques protègent les producteurs de sucre de ces pays, elles entraînent aussi une hausse des prix pour le consommateur et les fabricants de produits contenant du sucre (PCP). Les prix peu élevés du sucre du Canada sont avantageux pour les consommateurs canadiens; ils ont en outre aidé de nombreux producteurs alimentaires utilisateurs de sucre à rivaliser à l’échelle internationale.

Le raffinage de la canne à sucre et de la betterave à sucre est une industrie active et efficace ayant un impact important sur l’économie dans diverses collectivités du pays, au niveau national, provincial et local. 

Effets à  l'echelle nationale

L'industrie canadienne du sucre produit environ 1,3 million de tonnes de sucre raffiné par année, ce qui correspond à plus de 1 milliard de dollars.

La production efficace de sucre est un élément qui a joué pour beaucoup dans le développement du secteur de la transformation alimentaire à valeur ajoutée qui est la deuxième industrie en importance au Canada. La transformation alimentaire est maintenant l'industrie de fabrication principale dans sept des dix provinces canadiennes, et les aliments et boissons pour les consommateurs représentent la moitié des exportations agroalimentaires du Canada (Agriculture et Agroalimentaire Canada). 

Le sucre de grand qualité à prix abordable est un élément essentiel pour les grands fabricants d'aliments contenant du sucre. Ces derniers ont des ventes de plus de 21,5 milliards de dollars, soit 20 % de toutes les ventes d'aliments transformés au Canada. La valeur ajoutée par les grands utilisateurs de sucre est relativement élevée avec une moyenne de 40 % par rapport à 30 % pur les fabricants alimentaires. Le sucre raffiné canadien est un facteur qui favorise les investissements et l'exportation. 

Les emplois dans les grandes entreprises qui utilisent le sucre (plus que 71 500 employés) comptent pour le tiers des emplois totaux dans le secteur de la fabrication. Nous donnons ici une liste des principales industries qui utilisent le sucre. 

  • Fabricants de pain et produits de pâtisserie 
  • Fabricants de produits contenant du sucre et de confiserie 
  • Frabicants de produits de conservation 
  • Fabricants de céréales pour déjeuner 
  • Fabricants de biscuits et craquelins 
  • Fabricants de crème glacée et desserts surgelés 
  • Fabricants de mélanges à gâteau et de pâte faite à partir de la farine achetée 
  • Fabricants de sirops et concentrés pour aromatiser 

De plus, le sucre est utilisé dans la production du vin, de la bière et d’autres boissons alcoolisées, l’alimentation animale, les vinaigrettes et les assaisonnements. Il est aussi utilisé dans les produits plastiques et pharmaceutiques.

En générant la demande de ces produits et services, l'industrie du sucre contribue indirectement à un grand nombre de secteurs économiques dont l'agriculture, les richesses naturelles, l'emballage, la machinerie industrielle et les transports.  

Croissance des transformateurs d'aliments utilisants le sucre de 2013 à 2018

Ventes 18473452 21479207
Valeur ajoutée 7996232 8884953
Exportations 5381821 8805238
$1,000s 2013 2018

Effets au niveau provinciale

Alberta

L'usine de traitement de la betterave à sucre de Rogers se trouve à Taber en Alberta. Rogers Sugar signe des ententes avec les producteurs de betteraves à sucre pour les encourager à faire une production de grande qualité et à augmenter les surfaces cultivées pour les betteraves. La betterave à sucre est aussi une des plus principales cultures irriguées en Alberta et cette province est la seule à produire du sucre venant de la betterave à sucre. Environ 250 agriculteurs de l'Alberta plantent environ 30 000 acres de betteraves chaque année, qui seront traitées à Taber. 

L'usine de traitement de la betterave à sucre de Taber est la seule du genre au pays. L'usine à une capacité de production de 150 000 tonnes et est une des usines de betteraves à sucre les plus perfectionnées en Amérique du Nord. L'usine a subi une expansion de 40 millions de dollars à la fin des années 1990. La mise en place des installations d'élimination des eaux usées pour pour l'usine a exigé plus de 20 000 heures de travail. L'expansion de l'usine a permis d'engager plus de personnes pour des emplois permanents et une croissance certaine dans l'économie locale en faisant construire plus de maisons, le développement de commerces et la croissance des industries de service. 

Le sucre de betterave produit en Alberta à partir de betteraves sucrières de l’Alberta est le seul sucre qualifié « originaire » canadien pouvant être exporté aux E.-U.

À l'usine de Taber, la production comprend les sucres granulés et en poudre vendus en divers formats. On produit aussi deux types de sucre liquide à Taber, soit le saccharose liquide et le sucre inverti liquide. Ces deux produits sont expédiés aux clients industriels dans des réservoirs de vrac. 

La récolte de la betterave à sucre, Rogers Sugar en Taber, Alberta 

 

Les coûts des ingrédients du sucre soutiennent la transformation des aliments et des boissons en Alberta

Les coûts des ingrédients du sucre en Alberta sont moins de la moitié de ceux que l'on retrouve aux États-Unis. La possibilité de fabriquer des aliments et des boissons à base de sucre en Alberta dépend de la disponibilité de sucre local aux prix des marchés mondiaux. Puisqu'il n'y a pas de taxe provinciale en Alberta, l'avantage au niveau des coûts est encore plus marqué.

En 2018, l’industrie de la transformation des aliments et des boissons de l’Alberta représentait 13 % des ventes alimentaires totales au Canada, et la province était le troisième plus grand transformateur alimentaire au Canada, après l’Ontario et le Québec. Les expéditions de produits alimentaires et de boissons ont atteint 1116,2 G$, ce qui représente près de 20 % de l’industrie manufacturière de la province. (Alberta Agricultural Statistics Factsheet et Alberta Food Data Facts). 

L'Alberta est bien placée pour accéder au marché d'Amérique du Nord et de l'Asie. L'Alberta est le troisième plus grand producteur de produits agricoles et alimentaires traités au Canada, juste derrière l'Ontario. En 2018, les exportations de produits agroalimentaires traités en Alberta étaient évaluées à 6,1 milliards de dollars. 

Les entreprises alimentaires qui s'installent en Alberta bénéficient d;un approvionnement fiable en sucre de grande qualité à coût raisonnable. Du point de vue de la concurrence mondiale, les entreprises peuvent ainsi avoir des produits qui répondent à une norme plus élevée pour les consommateurs de partout en Amérique de Nord. 


Colombie-Britannique

Vancouver, en Colombie-Britannique, est une des villes canadiennes où se trouvent une des trois raffineries de sucre de canne au Canada. La raffinerie de Rogers est située du côté sud du port de Vancouver. La raffinerie peut produire jusqu'à 240 000 tonnes de sucre par année venant du sucre de canne brut importé. La capacité de l'usine dépend beaucoup de celle de l'usine de sucre de betterave de Taber en Alberta et des différentes possibilités d'exportation aux États-Unis pour les clients qui achètent le sucre de cette usine. Le sucre produit à la raffinerie de Vancouver est vendu au détail et dans les industries dans l'Ouest canadien. Rogers Sugar continue d'investir dans la raffinerie de Vancouver pour s'assurer de fournir à la clientèle du sucre de haute qualité et de le produire de façon efficace. Les produits de l'entreprise sont commercialisés principalement sous le nom de « Rogers » et comprennent le sucre granulé, à glacer, les cubes de sucre, la cassonade et les sucres bruns, le sucre liquide et les sucres de spécialité et les sirops. 
 

Rogers Sugar en Vancouver, C-B

 

L'usine de Rogers Sugar est stratégiquement bien placée pour approvisionner le secteur de la transformation des produits alimentaires en Colombie-Brittanique

Le secteur de la transformation des aliments et des boissons de la Colombie-Britannique est la deuxième plus grande industrie manufacturière de la province. Le secteur de la transformation des boissons est le troisième secteur le plus important au Canada et celui de la transformation alimentaire est le quatrième au pays.

Le secteur de la transformation des aliments et des boissons de la Colombie-Britannique emploie près de 35 000 Canadiens et ses ventes sont évaluées à plus de 610 G$ (2018). Le sucre est un apport important dans une grande variété d’aliments et de boissons transformés localement, comme les produits laitiers sucrés, les céréales, les produits de boulangerie et de confiserie, les fruits en conserve et les produits alimentaires spécialisés. Le Sucre Rogers est stratégiquement positionné pour approvisionner en sucre la majorité des entreprises de transformation alimentaire de la C.-B. situées dans le Lower Mainland.

On évalue à 53 % de toutes les entreprises de traitement alimentaire de la province celles qui sont situées dans le Lower Mainland ou au sud-ouest, y compris la grande région de Vancouver et près de la vallée du Fraser. Un autre 38 % des entreprises se trouvent dans la vallée Thompson-Okanagan et les régions côtières. (BC Agriculture & Food Processing)

L'industrie alimentaire de Colombie-Britannique est surtout composée de petites et moyennes entreprises, ce qui permet à l'industrie de s'adapter aux changements dans les goûts et préférences des consommateurs. Ces entreprises ont besoin d'un approvisionnement constant de sucre canadien de grande qualité à un prix raisonnable.  


Ontario

On trouve quatre usines de fabrication du sucre en Ontario : 

  • La raffinerie de Toronto de Redpath Sugars : construite en 1959, la raffinerie de sucre de canne de Redpath, sur le bord du lac à Toronto, a une capacité de plus de 2 000 tonnes par jour. En 1997, Redpath a terminé un projet d'expansion et de modernisation de 40 millions de dollars pour faire croître la capacité de 75 %. 
  • Redpath Custom Packing, en Belleville, Ontario : fabrique des produits alimentaires contenant du sucre comme les mélanges de thé glacé, les mélanges de boissons en cristaux, les mélanges de cacao et des mélanges de gélatine et sucre.  
  • Centre de distribution de Toronto de Sucre Lantic : distribue les produits de Sucre Lantic dans la région du centre du Canada. 
  • Lantic Blending, en Scarborough, Ontario : fabrique des produits alimentaires contenant du sucre comme les mélanges de boissons en cristaux, le thé glacé, les mélanges de cacao et des mélanges de gélatine et sucre.  

 

Redpath Sugars en Toronto, ON

 

 

Les faibles coûts du sucre favorisent les investissements dans le secteur du traitement alimentaire en Ontario

pile of candy

Le traitement des aliments est la deuxième plus grande industrie de fabrication en Ontario. La combinaison d'ingrédients locaux de grande qualité (y compris le sucre), d'une main-d'œuvre compétente et bien éduquée, des coûts d'entreprise raisonnables, d'un emplacement central, d'établissements de recherche de renommée mondiale et d'un excellent système de transport donnent à l'Ontario un avantage par rapport aux autres régions. 

L’Ontario est le deuxième centre le plus important de l’Amérique du Nord pour la transformation des aliments et des boissons. Environ 3000 entreprises sont implantées en Ontario et emploient environ 114 000 Canadiens. Le secteur de la transformation d'aliments en Ontario contribue 42 milliards de dollars à l'économie et fait travailler plus que 84 000 personnes. (Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario

L’Ontario a attiré des investissements substantiels dans les principaux secteurs utilisateurs de sucre de la transformation alimentaire, ce qui représente 12,3 G$ en ventes (2018) et près de 30 % de la production alimentaire totale de la province. Les secteurs de la confiserie et de la boulangerie sont les plus importants; ensemble, ils représentent 21 % du marché de la transformation alimentaire de l’Ontario. 

Depuis 2000, plusieurs entreprises importantes ont fait des investissements en Ontario, en partie parce que les coûts du sucre sont faibles par rapport à ceux aux États-Unis. (Invest in Ontario’s Food and Beverage Industry et Invest in Ontario

L'Ontario est un centre de production et de distribution pour les principaux marchés; les États-Unis sont le marché le plus important pour les exportations de PCP. Les principales exportations d’aliments utilisant du sucre de l’Ontario à destination des États-Unis sont évaluées à 5,8 G$ (2019) et représentent 65 % de toutes les exportations canadiennes de ces produits vers les États-Unis.


Québec

Lantic Inc. est propriétaire d'une raffinerie de sucre de canne sur un terrain de 12 acres dans l'est de Montréal. L'usine originale avait été construite en 1888. Au fil des ans, l'établissement et les installations de traitement ont fait l'objet de modernisation et d'une grande expansion jusqu'en l'an 2000. Ceci a per mis de doubler la capacité de production à 440 000 tonnes en temps régulier et jusqu'à 600 000 tonnes avec le temps supplémentaire. 

Le traitement des aliments au Québec profite du sucre de grande qualité à coût raissonable 

« Fort d'une riche tradition rurale et d'un entrepreneurship tourné vers l'avenir, le secteur agroalimentaire contribue de façon importante à l'économie du Québec. La présence de plusieurs multinationales comme Barry Callebaut, Danone, Frito-Lay, Kraft et Nestlé témoigne bien de la vitalité de cette industrie. » (Investissement Québec, Agroalimentaire

Lantic Sugar en Montréal, QC

Le secteur de la fabrication des aliments au Québec est au premier plan, devant la fabrication de produits chimiques, l'équipement de transport, le papier et les produits électriques/électroniques. La transformation des produits alimentaires rassemble surtout des entreprises de tailles petites et moyennes, ainsi que quelques petites entreprises artisanales qui utili sent les ingrédients locaux, dont le sucre de grande qualité à coût raissonable. 

Au Québec, l'industrie de la transformation d'aliments est l'industrie la plus importante et représente 69 000 emplois. Les expéditions d'aliments et de boissons étaient de 27 milliards de dollars en 2018 et les exportations de plus de 6,7 milliards de dollars. 

Il existe plus de 2400 entreprises de transformation alimentaire au Québec qui représentent un large éventail de secteurs; bon nombre de ceux-ci utilisent le sucre comme ingrédient principal. Ils comprennent les producteurs de produits de boulangerie, de boissons, de produits laitiers sucrés, de pâtes de fruits et de produits de confiserie. Les ventes des principaux produits alimentaires utilisant du sucre représentent 5,6 G$ de ventes et 2,2 G$ d’exportation.

« La grande quantité et le prix abordable du sucre canadien sont des avantages concurrentiels pour les entreprises de transformation de produits alimentaires destinés au marché nord-américain. » 
(Agroalimentaire Le Québec : Un milieu d'affaires dynamique et profitable

Le prix du sucre sont un avantage pour tous les producteurs alimentaires au Canada

L'impact positif sur l'économie d'une industrie canadienne du sucre se fait sentir dans chacune des provinces, et non seulement celles où trouvent les raffineries. L'industrie de la transformation des aliments est la plus importante en Saskatchewan, au Manitoba, à Terre-Neuve, en Nouvelle-Écosse,  à l'Île-du-Prince-Édouard, et au Nouveau-Brunswick. Un approvisionnement fiable en sucre de grande qualité à coût raisonnable est un facteur important dans le succès du développement de cette industrie. Les consommateurs bénéficient eux aussi de l'efficacité de l'industrie canadienne du sucre dont les prix sont inférieurs à ceux des producteurs américains; ceci parce que le sucre fait l'objet d'un contrôle gouvernemental et de subventions importantes aux États-Unis.