L'industrie canadienne du sucre fait partie intégrante de l'histoire canadienne et est un secteur ayant connu beaucoup de succès.

La première raffinerie a été créée en 1818, environ un demi-siècle avant la confédération. Dès ses débuts, l'industrie canadienne du sucre fabriquait des produits de grande qualité à prix raisonnable, situation qui existe encore aujourd'hui.

Une fière tradition canadienne

« Les propriétaires de cet établissement tiennent à faire savoir au public que le sucre que nous fabriquons est égal ou même supérieur aux autres en termes de qualité, et se vend moins cher que le sucre importé. » Extrait d’une publicité de la première raffinerie de sucre au Canada dans un journal local de Halifax, il y a plus de 175 ans.

Jusqu'à lors, le Canada dépendait du sucre brut importé de qualité moyenne ou du sucre raffiné très coûteux. À mesure que la population grandissait, la demande augmentait pour un approvisionnement régulier en sucre raffiné à faible coût pour les consommateurs et les industries en émergence qui avaient besoin de sucre pour fabriquer leurs produits alimentaires. Même si les tentatives de garder les établissements de raffinage en Nouvelle Écosse n'ont pas réussi, la demande pour une industrie locale a continué de croître. En 1854, une raffinerie fut implantée à Montréal dans le but de profiter du port en eau profonde de la ville qui pouvait accepter les navires remplis de sucre de canne venant des Antilles. En 1879, une deuxième raffinerie a été construite à Montréal.

L’achèvement du chemin de fer du Canadien Pacifique sur la côte Ouest s'est traduit par de nouvelles possibilités pour l'industrie. En 1890, une raffinerie a été fondée à Vancouver. C’était un emplacement idéal pour recevoir le sucre de canne brut venant des régions du Pacifique et pour accéder rapidement aux marchés dans l'Ouest canadien.

Vers la même époque, on essaya pour la première fois de créer une industrie de betterave à sucre au Canada. Alors qu'on la faisait déjà pousser depuis un certain temps en Ontario et au Québec, les provinces des Prairies étaient particulièrement bien situées pour ce genre de produits, à condition de développer une industrie de la betterave à sucre viable en Alberta et au Manitoba.

En 1912, un groupe d'hommes d'affaires de Montréal ont construit une raffinerie de canne à sucre sur la côte Est, à Saint John au Nouveau-Brunswick. Plus tard, l'ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent a permis l'installation d'une raffinerie à Toronto, la porte d'entrée vers un marché de consommateurs et d'industries en croissance.


Historique des entreprises de sucre au Canada

À l’heure actuelle, il y a trois raffineries de sucre de canne et une raffinerie de betterave à sucre au Canada. Les raffineries de sucre de canne sont situées à Vancouver (Sucre Rogers), Toronto (Sucre Redpath) et Montréal (Sucre Lantic). L’usine de betterave à sucre se trouve à Taber en Alberta.

Pour obtenir plus de détails et l’adresse des usines, cliquez ici.

Sucre Lantic

Sucre Lantic vient de la société écossaise Acadia Sugar Refining Co., qui avait été créée au départ en fusionnant trois usines de raffinage en Nouvelle-Écosse. En 1912, Atlantic Sugar Refineries a construit une raffinerie de canne à sucre à Saint John au Nouveau-Brunswick. La raffinerie St-Laurent a été construite sur les rives du fleuve dont elle porte le nom, en 1888. Au fil des ans, la bâtisse et les installatons de raffinage ont été fréquement mis à jour. En 1981, Sucre Lantic a commencé un programme de diversification et rationalisation qui l'a mené à acheter St. Lawrence Sugar de Montréal en 1984.

En 2000, Lantic a regroupé l'exploitation à Montréal et a fermé l'usine de Saint John. Au même moment, la compagnie a réinvesti dans l'usine de Montréal avec une expansion de 120 millions de dollars et des travaux qui lui ont permis de doubler sa capacité de production qui continue de servir les marchés du centre et de l’est du pays. Voir aussi : Historique de la raffinerie de Montréal.

Lantic Sugar Montreal Sucre Lantic, à Montréal, raffinerie établie en 1888

Rogers Sugar

Rogers Sugar a été créée en 1890 par l'entrepreneur B. T. Rogers. Comme il était conscient du coût élevé du transport du sucre raffiné par train de Montréal à Vancouver, Rogers en a conclu qu'il serait plus rentable de faire raffiner le sucre sur la côte Ouest. Vancouver avait un avantage stratégique sur le plan géographique pour les navires de sucre brut venant des régions du Pacifique et pouvait envoyer le sucre raffiné aux autres provinces de l'Ouest du Canada. La raffinerie Rogers a été la première grande industrie de Vancouver qui n'était pas basée sur la forêt ou la pêche. De nos jours, la raffinerie de Vancouver est une usine efficace et productive. L'entreprise investit 1 million de dollars par année dans l'usine. Voir aussi : Historique de Rogers Sugar.

Rogers Vancouver Rogers Sugar, à Vancouver, raffinerie établie en 1890

L'intérêt de Rogers pour l'industrie du sucre de betterave remonte à 1930 lorsqu'il a construit des usines à Raymond et Picture Butte en Alberta. L'usine de Rogers à Winnipeg a été construite en 1940, puis fermée en 1997 en raison de la difficulté d’accéder au marché très restreint de l'exportation aux États-Unis. Cette usine qui reste maintenant à Taber en Alberta, date de 1950. L'expansion de 40 millions de dollars en 1999 a fait doubler la capacité de l'usine. Voir aussi : L'usine de Taber Rogers Sugar.

Rogers Sugar Alberta Rogers Sugar, Taber Alberta, créée en 1950

Sucre Redpath Limitée

Sucre Redpath Limitée a été créée sous le nom de The Canada Sugar Refining Co. Ltd. à Montréal en 1854. La compagnie était l'idée de John Redpath, un entrepreneur écossais qui voyait au Canada de bonnes occasions de produire son propre sucre raffiné.

En 1930, la compagnie a fusionné avec la Dominion Sugar Company of Chatham, en Ontario, qui avait des usines à Wallaceburg et Chatham, et qui se concentrait surtout sur la production de sucre de betterave. Ensuite, en 1959, l'entreprise, qui a été renommée Redpath Sugars Ltd., a ouvert sa raffinerie bien connue sur le bord du lac à Toronto et elle est toujours en place de nos jours. En 1980, toute la production de sucre a été concentrée à la raffinerie de Toronto. En 1998, Redpath a complété une grande expansion et modernisation de ses établissements, en investissant 40 millions de dollars et en augmentant sa capacité de 75 %. Redpath Sugar Ltd. fait maitenant partie d'ASR Group. Voir aussi : Redpath et Musée Redpath.

Redpath Toronto Raffinerie Redpath de Toronto, construite en 1959