25 octobre 2018

Brian Innes, président de l'Alliance canadienne du commerce agroalimentaire (ACCA) a émis aujourd’hui la déclaration suivante concernant la sanction royale donnée au projet de loi C-79, texte de mise en oeuvre de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP).
 
« Les exportateurs de produits agroalimentaires du Canada sont ravis que la loi sur le PTPGP ait reçu la sanction royale; ceci nous rapproche de la ratification officielle du pacte. Nous exhortons le gouvernement fédéral à achever rapidement les dernières étapes, y compris l’émission de l’avis à la Nouvelle-Zélande, dépositaire de l’entente, de l’achèvement de la procédure de mise en oeuvre au Canada.
 
« Une fois que le Canada aura notifié les autres pays de l’entente, il comptera officiellement parmi les six premiers pays à ratifier le pacte. Cela générera des avantages importants pour les agriculteurs, les producteurs, les fabricants de produits alimentaires et les exportateurs de toutes les régions du pays.
 
« En tant que deuxième puissance économique au sein du PTPGP après le Japon, il est important que le Canada fasse partie des six premiers pays à mettre le pacte en oeuvre afin que les exportateurs canadiens profitent de l'avantage du premier arrivé sur les marchés lucratifs et à croissance rapide d’Asie. L'ouverture des marchés asiatiques contribuera à créer des emplois et à garantir une prospérité de plusieurs milliards de dollars, ce qui nous permettra de rester concurrentiels dans une région extrêmement compétitive.
 
« Pour nos membres des secteurs du boeuf, porc, céréales, légumineuses, soja, canola ainsi que ceux du malt, sucre et produits alimentaires, cela va garantir aux exportateurs canadiens de bénéficier de réductions tarifaires, ce dès le premier jour de la mise en oeuvre du pacte. Ceci est une première étape vers l’élimination de nombreux droits de douane qui ont empêché un accès important sur plusieurs marchés asiatiques. Ces nouvelles opportunités qui ouvrent un nombre de marchés en croissance rapide en Asie transformeront le secteur agroalimentaire.
 
« Aujourd’hui représente un pas de géant pour la diversification des échanges commerciaux du Canada. C’est une formidable opportunité d’accroître notre présence à l’exportation en Asie. Nous remercions le gouvernement canadien, les députés, les sénateurs et tous les intervenants soutenant les exportations qui ont contribué à faire de cette réalisation historique une réalité. »
 
 
L’ACCA est le porte-parole des exportateurs canadiens agricoles et agroalimentaires représentent les 90 pour cent d’agriculteurs qui dépendent du commerce international, ainsi que les éleveurs, les producteurs, les transformateurs et les exportateurs agroalimentaires qui souhaitent assurer la croissance de l’économie par un meilleur accès aux marchés internationaux. Les industries représentées par l’ACCA sont celles du boeuf, du porc, de la viande, des grains, des céréales, des légumineuses, du soya et du canola de même que celles du malt, sucre et de la transformation des aliments. Les secteurs représentés par l’ACCA soutiennent plus d’un million d’emplois en milieux rural et urbain dans tout le Canada.
 
Pour plus d’information :
Claire Citeau
Directrice générale
Tél. : 613-560-0500 / Cellulaire : 613-266-9104